Sandra et Jean-Noël en Orient
28Jan/145

Myanmar, Mandalay

Le bus pour Mandalay est conduit par la réincarnation de Arton Seana, on arrive 1h plus tôt que prévu, mais une partie de l'avance est perdue quand notre taxi partagé tombe en panne d'essence...

Les deux premiers jours, c'est lessive, repos, courtes balades, et glaces locales. Nous retrouvons la vrai chaleur, celle qui ne s'arrête pas le soir.

On a peu de motivation, peu d'énergie et on passerait bien nos journées a se reposer. C'est sûrement le cap des trois mois, ou le fait de se retrouver dans une grande ville après de la bonne cambrousse...

Après quelques rencontres avec des birmans et un français autour d'un (...) verre(s), on se décide pour une journée en taxi pour voir les quatres villes/villages autour de Mandalay:
En premier lieu, Mingun. Pour y accéder, il nous faut bien une heure sur une «route» à travers des petits villages et en longeant l'Ayewardy. Après ce chemin agréable, on arrive à un temple massif, tout en brique et en processus d'effondrement (Mingun paya). Impressionnant ! Mais nous ne sommes pas au bout de nos surprises, la suivante est la plus grande cloche du monde non fissurée (Mingun bell). La majorité des touristes sont birmans et personne ne résiste à l'appel de la cloche. Pour couronner le tout, il faut absolument marcher plus au nord du village pour visiter la paya Hsinbyume, toute de blanche vêtue. Ce village n'est pas le plus mis en avant autour de Mandalay. Mais avec ses deux records mondiaux et sa délicate pagode, on vous conseille de ne pas le louper. Vous pouvez y accéder par la route (taxi, scooter, pick-up) ou en bateau depuis le bout de la 26ème rue (7000 kiats en ce moment, aller 8h30, retour 13h).
Nous nous sommes ensuite rendu à Sagaing. Cette ville ne compte pas moins de 500 stupas et monastères. De ce fait, les rues sont inondées de nonnes et moines. Nous avons pu admirer le paysage en montant jusqu'en haut de la colline (Sagaing hill) qui surplombe ce village très étendu.

Comme nous étions en avance sur le programme, le chauffeur nous propose de s'arrêter à Inwa ou Ava, une ancienne capitale (pendant 400 ans tout de même). Il faut vous dire que des villes qui ont servies de capitale, il y en a pas mal, car cela portait malheur de la garder trop longtemps au même endroit. Autant le dire, c'est le petit piège à touristes. Il faut prendre le bac pour rejoindre le village et ensuite louer les services d'une cariole à cheval pour faire le tour. C'est un petit Bagan, alors si vous avez peu de temps et que vous n'êtes pas un fanatique de l'histoire birmane, passez donc plus de temps à Amarapura.

C'est notre dernière étape de la journée. En passant dans les rues, on peut entendre les métier à tisser. C'est ici que se font la plupart des tissus en coton du pays. Il y a aussi un monastère si grand qu'on y circule en voiture. Il abrite plus de 1000 moines. Leur repas se fait à 10h30 du matin, alors si vous n'avez pas peur de la foule, allez y, il parait que c'est impressionnant. Notre principal but était de voir le pont U Bein, le plus long pont en teck du monde. On est à fond dans les records ici. Nous pouvons nous balader et trouver notre place favorite pour le coucher de soleil.

Le lendemain, on se sent d'aller marcher dans la ville. Le palais est entouré des murs d'origine. Seulement, à l'intérieur, c'est une caserne militaire. On arrive par une rue et pas moyen de visiter autour. Le «palace» se trouve au milieu. C'est en fait une reconstruction d'après guerre en tôle ondulée et bois peint... Les bâtiments sont vides, on vous laisse juger.
On se dirige ensuite vers Mandalay Hill. Il nous faut bien une petite heure pour y monter et pieds nus s'il vous plaît. C'est une série de petits temples avec grands et moyen bouddha dorés reliés par des escaliers couverts. Comme dans tous les temples, les chaussures sont interdites, elles finissent donc dans le sac. La vue permet de bien voir Mandalay et la plaine environnante. Le temple tout en haut est serti de dorure, mosaïques de miroir. C'est un très bon terrain de jeux pour les grands et petits enfants.

Notre séjour à Mandalay se finiera à fouiner dans l'immense marché Zeigyo et ses alentours pour trouver habits birmans et petits souvenirs, déguster des quantités de glaces et faire la sieste.

A vous les studios !

Sandra et Jn

 

Commentaires (5) Trackbacks (0)
  1. Superbes photographies. Et merci pour les photos de nourriture, ça donne envie de repartir ^^. Pour info coco = perruche à collier et l’autre zozio ça doit être un guêpier. Et oui jean-no fait des étirements partout mais sinon il ne pourra plus faire des side-kick et il se sentira tout triste ;).
    Bonne suite de périple !

    • bien joue la perruche a collier! pour le guepier, c’est vrai qu’on en avait croise a Bali aussi.
      Sache Alex que je le laisse performer quand bon lui semble, mais ca reste toujours attendrissant 😉
      et vous nous tenez au courant apres le 14, ok?
      Gros bisous a tous les 2.

      Jn et sandra

  2. On dirait que le moine à mobylette porte un casque en crochet sur son bras.
    Cambodge maintenant?

    • c’est un bol a offrande ou a meditation dans un tissu. on peut obtenir un son particulier avec ce bol / ils s’en servent aussi pour collecter la nourriture le matin. Et oui certains moines, ne mangent qu’une fois par jour! Surtout pas comme nous!

  3. Bien sur pour le 14…ça approche…
    Superbes paysages mais y a un ptit truc qui me tarabuste : Comment fonctionne la chose sur laquelle tu es ,Sandra, pour « activité physique »?


Leave a comment

Aucun trackbacks pour l'instant