Sandra et Jean-Noël en Orient
15Fév/144

Thaïlande, à l’ouest de Kanchanaburi

Après notre escapade Myanmar, un peu de liberté dans les transports nous manquait. Nous avons donc choisi de faire une balade en scooter de 10 jours au nord ouest de Kanchanaburi. Rien de moins !

Il n'y a pas moins de 7 parcs nationaux qui se côtoient dans cette région.
Selon les jours et nos arrêts, on se fait inviter à boire un verre d'eau ou une soupe Shan (si vous avez suivis les précédents articles, c'est bien toujours la même ethnie qu'au Myanmar, mais il y en a aussi en Thaïlande) et du tamarin. On nous demande d'où on vient... et oui, il y a peu de touristes occidentaux sur notre chemin, surtout des Thaï. L'accueil est très agréable et les Thaïs sont très souriants.

Les paysages sont automnals, verts, jaunes et bruns. On voit beaucoup de cascades, de collines, de jungles et forêts de bambous dont les feuilles recouvrent le sol. C'est magnifique comme coin, et très calme par dessus le marché !

En fin d'après-midi, il faut se soucier d'où on va dormir car certains villages sont éloignés de 2h de route/piste les uns des autres. De manière générale, ça ne pose pas de problème, les plaisirs sont donc variés : maison flottante sur un lac, tente au bord d'une cascade, hôtel miteux avec des tétards dans l'eau du robinet, guesthouse nickel au bord d'un autre lac et homestay dans une famille birmane.
Pour les directions, on a pu avoir une carte mais entre deux chemins indiqués en thaï, il faut essayer de reconnaître les signes ou bien essayer et parfois se tromper. Le mieux, c'est quand même quand on croise un villageois pour demander confirmation.

On est des novices en thaï et la majorité des gens qu'on a croisé ne connaissaient pas l'anglais. Alors les questions sont à base de mimes et de quelques mots. C'est d'ailleurs très marrant pour la nourriture. J'ai pu demander du riz et du porc avec rice (anglais pour riz) et mhu (thaï pour porc) et quelques gestes de cuisine. Le résultat étant quand même un riz frit avec du porc sauté aux légumes, très bon.

On a eu plusieurs fois l'occasion de se baigner dans les cascades dans la jungle, dont une fois avec un serpent d'eau (1m20) qui nous est passé à deux mètres, mais qui avait encore plus envie de fuir que nous.

A Sangklaburi, au nord du lac de Wachiralongkon, nous avons fait de très belles rencontres, Kumsaï, Diane, Raj, Virginie, James, Fifa, Grandma, Mimi et Pom Pon. Qu'ils soient Karen, Français, Anglais, Belge ou Mon, tous on été extrêmement accueillants.

Nous devions repartir au bout de 2 nuits et nous y sommes restés 5 ! Ils nous ont expliqué la situation des réfugiés du Myanmar (Mon, Karen, Birman essentiellement). Il y en a beaucoup dans cette ville, qui ressemble plus au Myanmar qu'à la Thaïlande par moment. On a partagé de très bons repas dans différents restaurants, dont Toy et son excellent massuman aussi que le resto de l'oiseau fou (il parle en thaï, français : Bonjour, et se marre comme un humain). Le marché du matin est un très bon endroit pour prendre ses petit dèj à base de thé, de café, de beignets à goût de bottereaux, de samossas et Nambias (galettes légères garnies de pois chiches et oignons frits). Merci à tous !

A quelques kilomètres de là, il y a un point de passage vers le Myanmar (three pagodas pass), et sur le chemin se trouve un monastère à flan de montagne qui abrite une grotte. Encore une occasion de faire les Indiana Jones, et de voir des chauves souris.

Il est temps de refaire marcher les scooters pour de bon en direction de Kanchanaburi, à 220km au sud est. En tout, on aura bien fait 900 bornes !

On a repassé deux nuits a Kanchanaburi, histoire de récupérer un de nos gros sac laissé sur place avant de partir, de laver des fringues et de vous inonder de mails. On a rencontre un français, Manu, qui passe chaque année plusieurs mois en Thaïlande, c'est l'occasion de refaire le monde autour d'une bonne papaya salad !

Ensuite, passage à Bangkok pour remplacer un appareil photo qui a rendu l'âme, puis départ pour le Cambodge (pour y retrouver notre Pot' Pol*)...

Sandra et Jn

*oui je sais, jeu de mot minable, mais qui fera rire au moins une personne !

 

Commentaires (4) Trackbacks (0)
  1. J’ai ri! Ça fait combien de mois que je l’attends cette blagounette minable! Youhouuu

  2. Jean-No…va falloir qu’on cause…les side kick c’est bien hein, mais pas la peine de détruire les ponts !^^

  3. Et pas non plus dans la tête des dames agées ^^.
    Et sinon que de souvenirs… Le Kanchanaburi, j’y suis passé en 2007 (putain, déjà…) entre les baignades dans les cascades, les marchés avec toujours de la bonne nourriture, les scooters 125cc qu’on te loue pour une bouchée de pain et les gens souriants. Je vois que ça n’a pas trop changé depuis. Et idem, normalement que des thais en vacances sauf par moment des hordes de russes qui se permettent tout et repartent aussi vite qu’ils sont venus. Et vous avez eu aussi droit à de « magnifiques toilettes » dans la maison au-dessus du Lac ?
    Votre blague de pot’ pol m’a fait rougir (bon ok elle était facile aussi 😉
    Et le jus de tamarin, c’est un régal !
    Bonne continuation dans votre périple et à la prochaine !

    • Coucou a tous les deux, effectivement on s’est eclate la-bas !
      Si on retourne un jour en Thailande, ce sera notre priorite.
      Les magnifiques toilettes, on en a eu partout…

      A la prochaine
      Jn


Leave a comment

Aucun trackbacks pour l'instant